02 41 81 31 54

Degez Kerjean Avocats : propriété intellectuelle, droit du numérique, RGPD, contrats commerciaux et distribution à Angers, Nantes, Rennes, Tours, Bordeaux, Paris - Actualités

renouvellement de vos noms de domaines: attention aux cartes bancaires expirées et aux contacts invalides !

Publié 13 septembre 2021

Renouvellement de vos noms de domaine, attention aux adresses invalides et aux cartes bancaires qui expirent !

Le nom de domaine (NDD) d’une entreprise est un bien capital vue la nécessité d’être présent sur le net et l’importance désormais prise par les sites web pour présenter et vendre les produits ou services d’une entreprise.

Maintenir en vigueur son nom de domaine réservé est donc fondamental. A défaut l’entreprise disparaît du net et la récupération du nom de domaine expiré est rarement possible ou à des conditions de rachat à des prix faramineux.

Avec des conséquences catastrophiques pour l’entreprise…

Si l’adresse du contact de facturation n’est pas à jour, l’avertissement de l’expiration de la carte bancaire qu’adresse usuellement le registrar à l’entreprise ne parviendra pas à la personne. Voire même, si cette personne est partie de l’entreprise et que son adresse a été désactivée le message ne parviendra jamais à quiconque dans l’entreprise.

En effet, à défaut de mise à jour des données bancaires auprès du registrar du NDD, le renouvellement de ce NDD ne pourra pas être effectué à l’échéance.

Tout se bloque alors pour l’entreprise qui n’a pas été assez vigilante. Elle perd son nom de domaine, son site internet est désactivé, Le nom de domaine non renouvelé redevient disponible pour d’autres, éventuellement concurrents, qui peuvent alors le réserver à leur profit. La récupération d’un nom de domaine perdu est quasi impossible.

Mieux vaut être vigilant en amont et considérer les noms de domaine de l’entreprise comme des actifs stratégiques.  Il faut mettre en place en interne dans l’entreprise un système simple de gestion des informations/données stratégiques.

Le registrar ou le contact technique ne saurait être tenu pour responsable de cette défaillance de l’entreprise.

Le responsable nominatif de cette gestion des NDD pourrait être identifié dans les fiches de traitement de données personnelles concernées par le RGPD. C’est un élément que l’on peut ajouter dans une fiche de traitement administratif. On identifie qui est responsable et quelles mesures il convient de prendre en cas de changement de poste ou de départ de l’entreprise.

De l’usage extensif et bien organisé du RGPD !

Où quand le RGPD vient au secours de l’entreprise !

 

Le cabinet DEGEZ KERJEAN Avocats se tient à votre disposition si vous rencontrez ce genre de mésaventure pour négocier la récupération éventuelle de votre nom de domaine.

vulputate, Phasellus Curabitur velit, nec sem, dictum